0 3 minutes 4 mois

Maintenant que nous sommes au cœur de l’été, on a tendance à sortir plus souvent, profiter de l’extérieur et du soleil. On passe des heures à se promener, parfois sans chapeau ni lunettes solaires, on bouquine dans la terrasse sans se protéger, on jardine sans prendre des précautions. Or, toutes ces situations vous exposent au coup de chaleur. On parle de coup de chaleur lorsque votre organisme se dérègle et ne parvient plus à contrôler sa température.

Symptômes du coup de chaleur

Comment se manifeste un coup de chaleur ? Il est important d’en connaître les symptômes afin de réagir rapidement. Ce sont surtout des signes neurologiques qui sont les plus présents : vertige, sensation de malaise et dans certains cas, perte de connaissance. Il peut arriver également que vous ayez des maux de tête, ce qui est fréquent quand il fait très chaud. Cela s’explique par la vasoconstriction des vaisseaux sanguins. Si le mal de tête ne disparaît pas après la prise d’antalgiques et une bonne hydratation, mais surtout, si d’autres symptômes apparaissent, c’est un coup de chaleur qui a besoin d’un médecin. Autre symptôme d’un coup de chaleur, c’est une soif que vous n’arrivez pas à apaiser.

Comment savoir que vous avez un coup de chaleur ?

Différents symptômes montrent que vous avez un coup de chaleur, par exemple une transpiration excessive. Lorsque vous avez trop chaud, votre organisme réagit pour essayer de se rafraîchir, c’est pour cela que vous suez autant. Un autre symptôme à ne pas prendre à la légère, c’est la fièvre qui peut atteindre les 41°C. Si votre enfant ou un parent âgé commence à avoir de la fièvre, il peut très vite frissonner, avoir des convulsions ou se trouver dans la confusion et si rien n’est fait à ce moment-là, il peut même tomber dans le coma. Ne minimisez jamais un coup de chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *